Histoire du club

52 ans de passion ovale

52 ans, pour un club comme celui de Bobigny, parti de rien, c'est déjà une longue histoire, faite, pour l'équipe première de montées régulières, mais aussi de stagnations, pour être aujourd'hui en Fédérale 1. C'est encore un club qui se structure, se développe et enseigne le rugby corps et âme, génération après génération.

1965 > 1968 - UNE NAISSANCE RUGUEUSE

Naître pour écrire son histoire. Pour le club de rugby de Bobigny, c'était un jour de 1965, à l'initiative de Roland Limousin, élu municipal, et de Claude Antony qui s'occupait alors de la maison des jeunes.

Une douzaine de joueurs issus de cette structure vont d'ailleurs constituer l'ossature de la toute première équipe. "Les trois quarts du groupe n'avaient jamais touché un ballon et à part ce qu'on voyait à la télé, on ne connaissait pas vraiment les règles de ce jeu", explique Michel Nelson alors jeune boucher de 24 ans, installé à Bobigny, qui va débuter le rugby à cette occasion. Les premiers entrainements ont lieu sur le terrain en mâchefer du stade Auguste-Delaune. Un environnement pour le moins inadapté, tout comme les conseils prodigués par l'entraineur M. Nikoloff : "Il nous apprenait surtout à mettre des bignes" [des coups de poing] et on a connu de sévères défaites lors des premières rencontres. Il n'était pas rare qu'on perde 50 - 0 mais çà n'a pas duré longtemps", évoque le vaillant pilier. Inscrit à la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT), lors de ses trois premières années d'existence, l'AC Bobigny est connu pour la rudesse de son jeu. Mais l'équipe fanion progresse vite et atteint la finale du championnat de France en 1969, face à Bègles. "Je me souviens que la Marseillaise a retenti sur le stade Guy-Moquet de Drancy," raconte Michel Nelson". Bègles avait sorti la grosse artillerie avec cinq internationaux sur le terrain. Le match était viril et notre capitaine Guy Graal s'en est sorti avec huit points de suture au menton après un coup de pied à terre." Si Bobigny est sévèrement battue, elle n'est pas repue. La troisième mi-temps voit le maire de l'époque, Georges Walbon transporté dans une folle farandole de l'Hotel de Ville jusqu'au Café de la Mairie. Parallèlement, le club se structure. La même saison 1967 - 1968, le président M. Taric et le père de l'actuel responsable, André Chamois, créent l'école de rugby "qui va tout changer", dixit Michel Nelson. L'année suivante, c'est l'inscription à la Fédération Française de Rugby (FFR) ou Bobigny ne va pas mettre longtemps à s'illustrer, gravissant rapidement le premier échelon de 3ème en 2ème série.

1970 > 1978 - LES CORPS ET L'ESPRIT

Treize ans après sa naissance, Bobigny va connaître ses premiers émois grâce à une bande de potes du cru, fous de rugby.  [suite]

1978 > 1986 - LES COPAINS D'ALORS

Après la finale de 2ème série perdue face à Tuchan en 1978, Bobigny surfe sur la vague du succès et se propulse la saison suivante dans l'élite régionale.  [suite]

1987 > 1990 - LE TEMPS DES BATISSEURS

L'accession en 3ème division, premier échelon du niveau national, ouvre de nouveaux horizons au club.  [suite]

1990 > 2001 - LA TRAVERSEE DU DESERT

L'accession en 2ème division ouvre la plus longue période de stagnation que le club ait connu. Les débuts sont pourtant assez probants. L'intégration des étrangers que le club recrute pour la première fois a porté ses fruits.  [suite]

1998 > 2000 - DE FRINGANTS CADETS

Les années 1998, 1999 et 2000 resteront comme la sainte Trinité de la catégorie cadets.  [suite]

2002 > 2005 - DIFFICILE MONTEE

  [suite]

2003 > 2005 - DES FILLES EN EQUIPE

  [suite]

Rejoignez
La Meute !

"La Meute" réunit les supporters réguliers de l'ACB Bobigny 93 Rugby, qui témoignent ainsi de leur attachement au Club.

Le but recherché est de valoriser l'adhésion et d'associer les sympathisants à la vie du Club pour créer un véritable élan commun.

Comment adhérer...

Ils nous affichent

Presse Service
Kiosque
rue du Chemin Vert
93000 BOBIGNY