Histoire du club

52 ans de passion ovale

52 ans, pour un club comme celui de Bobigny, parti de rien, c'est déjà une longue histoire, faite, pour l'équipe première de montées régulières, mais aussi de stagnations, pour être aujourd'hui en Fédérale 1. C'est encore un club qui se structure, se développe et enseigne le rugby corps et âme, génération après génération.

1965 > 1968 - UNE NAISSANCE RUGUEUSE

Naître pour écrire son histoire. Pour le club de rugby de Bobigny, c'était un jour de 1965, à l'initiative de Roland Limousin, élu municipal, et de Claude Antony qui s'occupait alors de la maison des jeunes.  [suite]

1970 > 1978 - LES CORPS ET L'ESPRIT

Treize ans après sa naissance, Bobigny va connaître ses premiers émois grâce à une bande de potes du cru, fous de rugby.  [suite]

1978 > 1986 - LES COPAINS D'ALORS

Après la finale de 2ème série perdue face à Tuchan en 1978, Bobigny surfe sur la vague du succès et se propulse la saison suivante dans l'élite régionale.

Mais les premières saisons ne sont pas celles espérées et l'ACB perd du temps en effectuant des yo-yo entre l'Honneur et la 1ère série, ponctués par trois titres consécutifs de champion Ile-de-France. "Il faut dire qu'à cette époque les départs de Jacky Dany, au Racing en 1978, suivi par André Lentini, nous ont affaiblis. On avait perdu gros, et ça ne s'est pas arrêté là, puisque dans la génération suivante, Alain Vergnaud et Eric Davil les ont imités", se souvient Patrick Elia dit "Craquette". Pourtant, de manière imperceptible, quelque chose a changé dans l'amateurisme qui prévalait jusque-là à Bobigny. Bien sûr, c'est toujours le temps des copains et des week-ends accoudés au comptoir du 93, feu le bar de l'avenue Jean-Jaurès. Mais dès son arrivée au club en 1979, le nouvel entraîneur Francis Auburgan, originaire de Nogaro dans le Gers, instaure un deuxième entraînement hebdomadaire. Les effets vont mettre du temps à se faire sentir, mais lors du championnat 1985-86, Bobigny loupe la mont?e d'un cheveu. Les spectateurs et le duo Dany-Lentini de retour au club la même année, vont devoir encore patienter une saison. "L'année de la montée en 3ème division [1986-1987], le club a enregistré la signature de nombreux joueurs qui ont fait le petit plus. Et dans le tas il y avait quelques beaux poulets", raconte Patrick Elia, alors troisième ligne centre. Grâce à ces recrues de poids (Wolf, Mouama, Doumenjou, Nicaise, Delaguillomine), Bobigny va survoler la première phase avant de s'incliner en quart de finale du championnat de France. Mais le plus important a été réalisé avec la victoire en 32ème de finale contre Saint-Florent. "Un autre élément avait changé avec l'arrivée de dirigeants qui ont commencé a structurer le club, rappelle "Craquette". Je me souviens que pour le match de la montée, nous avions dormi à l'hôtel la veille et le jour de la rencontre, nous étions tous vêtus d'un blazer. C'était une première à Bobigny. "Une évolution des mœurs qui allait se poursuivre les années à venir.

1987 > 1990 - LE TEMPS DES BATISSEURS

L'accession en 3ème division, premier échelon du niveau national, ouvre de nouveaux horizons au club.  [suite]

1990 > 2001 - LA TRAVERSEE DU DESERT

L'accession en 2ème division ouvre la plus longue période de stagnation que le club ait connu. Les débuts sont pourtant assez probants. L'intégration des étrangers que le club recrute pour la première fois a porté ses fruits.  [suite]

1998 > 2000 - DE FRINGANTS CADETS

Les années 1998, 1999 et 2000 resteront comme la sainte Trinité de la catégorie cadets.  [suite]

2002 > 2005 - DIFFICILE MONTEE

  [suite]

2003 > 2005 - DES FILLES EN EQUIPE

  [suite]

Rejoignez
La Meute !

"La Meute" réunit les supporters réguliers de l'ACB Bobigny 93 Rugby, qui témoignent ainsi de leur attachement au Club.

Le but recherché est de valoriser l'adhésion et d'associer les sympathisants à la vie du Club pour créer un véritable élan commun.

Comment adhérer...

Ils nous affichent

L'Européen
Tabac Presse
48, rue d'Estienne d'Orves
93000 BOBIGNY