Histoire du club

52 ans de passion ovale

52 ans, pour un club comme celui de Bobigny, parti de rien, c'est déjà une longue histoire, faite, pour l'équipe première de montées régulières, mais aussi de stagnations, pour être aujourd'hui en Fédérale 1. C'est encore un club qui se structure, se développe et enseigne le rugby corps et âme, génération après génération.

1965 > 1968 - UNE NAISSANCE RUGUEUSE

Naître pour écrire son histoire. Pour le club de rugby de Bobigny, c'était un jour de 1965, à l'initiative de Roland Limousin, élu municipal, et de Claude Antony qui s'occupait alors de la maison des jeunes.  [suite]

1970 > 1978 - LES CORPS ET L'ESPRIT

Treize ans après sa naissance, Bobigny va connaître ses premiers émois grâce à une bande de potes du cru, fous de rugby.  [suite]

1978 > 1986 - LES COPAINS D'ALORS

Après la finale de 2ème série perdue face à Tuchan en 1978, Bobigny surfe sur la vague du succès et se propulse la saison suivante dans l'élite régionale.  [suite]

1987 > 1990 - LE TEMPS DES BATISSEURS

L'accession en 3ème division, premier échelon du niveau national, ouvre de nouveaux horizons au club.  [suite]

1990 > 2001 - LA TRAVERSEE DU DESERT

L'accession en 2ème division ouvre la plus longue période de stagnation que le club ait connu. Les débuts sont pourtant assez probants. L'intégration des étrangers que le club recrute pour la première fois a porté ses fruits.  [suite]

1998 > 2000 - DE FRINGANTS CADETS

Les années 1998, 1999 et 2000 resteront comme la sainte Trinité de la catégorie cadets.  [suite]

2002 > 2005 - DIFFICILE MONTEE

  [suite]

2003 > 2005 - DES FILLES EN EQUIPE

Créer une équipe féminine  à Bobigny, à vrai dire personne ne l'avait envisagé. Jusque là la place des femmes se trouvait essentiellement dans les tribunes à encourager leur mâle de mari ou bien leurs fistons. Il fallait donc que ce soit un homme, en l'occurrence un professeur de l'université de Bobigny, qui vienne démarcher les dirigeants à l'automne 2002. "Pour l'anecdote, on se trouvait à une dégustation de beaujolais nouveau quand j'ai proposé à Olivier Astier et Alain Chamois de fonder une équipe de filles. Au départ ils se sont montrés méfiants, ils avaient peur du désordre que çà pouvait engendrer dans le club. Mais cette création était en quelque sorte inéluctable car les filles s'entraînaient déjà à Bobigny", raconte Marc-Henri Kugler, co-entraîneur du groupe avec Fabien Antonelli. Les responsables ne vont pas le regretter. Parti du bas de l'échelle, Bobigny version fille franchit allégrement deux divisions pour entrer dans l'antichambre de l'élite dès cette saison 2005-2006. "Au début, c'était une découverte pour tout le monde, mais les filles ont beaucoup donné", raconte l'entraineur. Bien sûr, il y a ces deux finales de championnat de France perdues face à Leucate en 2004, puis Dijon en 2005 qui restent à ce jour les seules défaites balbyniennes en compétition. "C'est frustrant, surtout pour la deuxième finale, mais on essaie de relativiser en se disant que nous avons le niveau", commente le coach. Mais surtout, après deux petites années d'existence, les coéquipières de la talentueuse Lucille Godivot ont vaincu les dernières réticences qui persistaient au sein du club. "La dernière soirée qu'elles ont organisée au club house eut beaucoup de succès et a battu tous les records en terme de recette." N'est-ce pas la plus belle victoire ?

Ils nous affichent

Boulangerie Ellafi
Boulangerie Pâtisserie Sandwicherie
Centre Commercial Jean Gremillon
93000 BOBIGNY